Vous êtes ici : Accueil >> Versions originales des articles de Christophe Da Silva >> Rédacteur Web Freelance : Quels tarifs appliquer ?

Rédacteur Web Freelance : Quels tarifs appliquer ?

Version originale de l'article publié le 3 mars 2011 © Christophe Da Silva

Je suis abonné à de nombreux hubs sur Viadeo qui traitent du sujet de la rédaction en général et plus particulièrement de la rédaction web. Ces hubs sont une mine d’informations pour découvrir le marché, ses rouages, ses protagonistes et la concurrence. Le sujet le plus récurrent ne traite pas de techniques ou de savoir-faire, mais plutôt de tarifs de rédaction web (ou papier). Et les conversations sont démesurément longues.

Quels tarifs appliquer en étant rédacteur web freelance

Dans un système qui se mondialise, la discipline de la rédaction web n’y échappe pas. Je connais quelques d’entreprises qui font sous-traiter leurs travaux de rédaction à l’étranger (Tunisie, Maroc, Madagascar, Pondichéry…), ce qui peut être tout à fait légitime puisque la main d’oeuvre y est nettement moins chère. A titre d’exemple, et d’après les chiffres dont je dispose (ils peuvent avoir évolués), le SMIC mensuel tunisien en 2009 était de 260 euros pour le régime de 48 heures, et de 225 euros pour le régime de 40 heures. Celui de Madagascar est inférieur à 40 euros. Je vous laisse faire les comptes…

En France, il existe également « une main d’oeuvre à bas prix« . Je veux dire par là des personnes qui pratiquent des tarifs très bas, non pas pour « casser » particulièrement le marché, mais davantage parce ce qu’ils ont, comme tout le monde, besoin de faire entrer de l’argent pour pouvoir manger.

J’en connais même un, à la retraite, qui ne facture pas, tout simplement… Mon ami philanthrope.

Le principal souci est que ces personnes, par leurs tarifs, jettent l’opprobre sur notre profession.

Et dans les fameux hubs dont je vous parlais sur Viadeo, c’est un sujet plus que récurrent. J’ai vu des rédacteurs à qui on proposait la rédaction d’un feuillet de 1000 mots à 3 euros, d’autres à 12 euros. Ca vous donnerait envie de travailler, vous ?

Faites les comptes : dans le premier cas (3 euros le feuillet), écrire 1000 mots, si vous êtes une machine, si vous disposez de documentations et avez une prédisposition à l’écriture, vous prend, allez… 1 heure. Vous multipliez par 8 heures, puis par 21 (nombre de jours ouvrés dans un mois). Vous obtenez 504 euros de chiffre d’affaires. Otez ensuite 20,5% de charges (dont le prélèvement libératoire de l’impôt sur le revenu), vous obtenez 400, 68 euros de SALAIRE mensuel !

Dans le second cas : 12 x 8 x 21 = 2016 euros de CA – 20,5% = 1.602,72 euros de salaire. C’est mieux, mais pas encore ça.

Il vaudrait mieux calculer en définitive à l’envers, soit 2675 euros (montant mensuel maximum si vous travaillez 12 mois consécutifs sans prendre de vacances) / 21 / 8 = 16 euros.

Donc, je récapitule :

  • - vous êtes une machine,
  • - vous disposez de la documentation nécessaire pour rédiger un feuillet de 1000 mots,
  • - vous avez une prédisposition à l’écriture,
  • - vous ne prenez jamais de vacances mais disposez de vos weekends ( tout de même…).

 

Vous pourriez par conséquent facturer 16 euros le feuillet de 1000 mots.

Seulement, vous n’êtes déjà pas une machine (qui pourrait écrire 8 heures par jour sans s’arrêter ?), vous ne disposez pas toujours de documentations, vous n’écrivez pas forcément très vite et vous prenez ne serait-ce-qu’un mois de vacances.

Dans mes exemples, je n’ai pas pris en considération les notions de qualité, d’optimisation pour le référencement, ou encore l’analyse de l’environnement dans lequel la rédaction du feuillet va s’inscrire.

Pour être honnête, 16 euros le feuillet de 1000 mots est très loin d’un tarif applicable, d’autant que la tarification se fait, d’une manière générale, en nombre de signes. Ainsi, un article de 1000 mots correspond (si on compte en moyenne 6 signes par mot) à 6000 signes.

A titre indicatif, l’un des hubs que je suis régulièrement sur Viadeo est Rédactrices & Redacteurs – Conception Rédaction & Piges, qui compte, au moment où j’écris ce billet, 1777 abonnés. Stéphane Bourhis, de l’agence Red-Act, depuis 2010, prends le pouls du marché de la rédaction dans son ensemble et réalise son baromètre de la Rédaction.

Pour l’année 2011, voici les chiffres de l’étude qui ressortent pour la partie Rédaction Web :

REDACTION WEB
- 1 page web (création) – 1000 signes : de 50 à 150 euros (20-250)
- 1 page web (création) – 1500 signes : de 60 à 250 euros (30-300)
- 1 page web (réécriture) – 1000 signes : de 30 à 60 euros (15-75)
- 1 page web (réécriture) – 1500 signes : de 45 à 90 euros (20-100)

REDACTEUR – Tarif journalier : de 300 à 500 euros (100-750)
COMMUNITY MANAGER – Tarif journalier : de 350 à 500 euros (300-600)

Je vous laisse méditer sur ces tarifs et positionner votre offre…

 

Texte original rédigé par Christophe Da Silva sur redacteur-web-freelance.com