Vous êtes ici : Accueil >> Versions originales des articles de Christophe Da Silva >> Rédactrice Web autoentrepreneur et congé maternité

Rédactrice Web autoentrepreneur et congé maternité

Version originale de l'article publié le 7 avril 2011 © Christophe Da Silva

La plupart des commentaires de mon blog sont postés (actuellement) par des rédactrices web qui sont au régime autoentrepreneur ou qui souhaitent y entrer. Je me devais par conséquent de leur consacrer une parenthèse, notamment au sujet du congé maternité.

Le congé maternité pour les rédactrices web autoentrepreneurs

La majorité des femmes vivent au minimum une grossesse dans leur vie active. D’ailleurs, d’après la récente étude menée en 2010 par l’INSEE, le taux de natalité des Françaises est le plus fort d’Europe avec 2,01 enfants par femme.

Si une grossesse peut poser problème au regard des entreprises (on sait pertinemment qu’une entreprise favorisera davantage l’embauche d’une femme ayant déjà eu un enfant par rapport à celle qui n’aura pas encore vécu de grossesse, à qualifications égales), le souci est très vite évacué lorsqu’une femme exerce son métier en indépendant.

Concernant le congé maternité pour les autoentrepreneurs, j’ai effectué quelques recherches sur Google, car Google est mon ami. Après quelques minutes de recherches, j’ai finalement trouvé une réponse sur le forum de manucure.info (l’activité de manucure est énormément exercée en autoentrepreneur, c’était donc normal que je trouve mon info sur ce forum ;-) ).

Les chiffres annoncés sont ceux valables pour 2009 et a priori n’ont pas été réévalués depuis. Apparemment, les informations émanent du RSI, qui annonce deux prestations de protection sociale prévues pour les femmes auto-entrepreneur.

L’allocation forfaitaire de repos maternel

Cette allocation de repos maternel est destinée à compenser la diminution d’activité et est versée en deux moitiés pour un montant total de 2859 euros. Le premier versement intervient à la fin du 7ème mois de grossesse et le second après l’accouchement.

L’indemnité journalière forfaitaire d’interruption d’activité

Si la rédactrice web au régime autoentrepreneur doit arrêter son activité professionnelle, elle peut prétendre à cette indemnité journalière forfaitaire d’interruption d’activité. Cependant, celle-ci est soumise à une condition : la rédactrice web doit être arrêtée au minimum 44 jours consécutifs, dont 14 précédant la date présumée d’accouchement. Cet arrêt arrêt de travail peut-être prolongé de deux fois 15 jours. Ainsi :

  • - pour 44 jours d’interruption d’activité, le montant total des indemnités est de 2096,60 euros ;
  • - pour 15 jours supplémentaires d’arrêt de travail, soit 59 jours, le montant total des indemnités s’élèvent à 2811,35 euros ;
  • - pour 30 jours supplémentaires d’arrêt de travail, soit 74 jours, le montant total des indemnités s’élèvent à 3526,10 euros.

Voilà, j’espère que vous pourrez vivre votre (vos) grossesse(s) plus sereinement…

 

Texte original rédigé par Christophe Da Silva sur redacteur-web-freelance.com